Que faire pour elle?

Vous sentez-vous à l’aise d’en parler avec elle?

Bien que vous ayez des doutes sur la possibilité qu’une femme de votre entourage soit victime de violence conjugale, il se peut que vous ne vous sentiez pas à l’aise d’ouvrir une conversation à ce sujet avec elle. Bien des gens sont sensibles à la situation de ceux qui les entourent, mais ne se sentent pas assez compétents pour aborder un tel sujet. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’être un professionnel de la relation d’aide pour offrir votre compréhension et votre soutien aux personnes importantes à vos yeux. Toutefois, si vous ne vous en sentez pas capable, contactez-nous et nous évaluerons ensemble la meilleure solution.

Si vous décidez d’aborder ouvertement le sujet de la violence conjugale avec une personne de votre entourage, vous devez savoir qu’elle n’est peut-être pas consciente qu’elle vit une situation de violence conjugale. Elle peut très bien ressentir un malaise dans sa situation amoureuse sans avoir identifié la source de ce malaise. Est-elle prête à en discuter avec vous? Vous devez vérifier tranquillement, avec douceur. Dans le cas contraire, vous risquez de créer un froid avec elle.

Elle est ouverte à parler de son couple

Si la personne que vous voulez aider manifeste son désir de se confier ou même de passer à l'action pour s'en sortir, saisissez l’occasion.

  • Il est primordial de préserver le lien qui vous unit à cette personne. Manifestez votre soutien en lui démontrant que vous la croyez et qu’elle peut compter sur votre présence.
  • Soyez compréhensif et rassurez-la sur votre discrétion.
  • Ne portez aucun jugement, offrez-lui plutôt votre écoute.
  • Ne faites pas de commentaires négatifs sur son conjoint.
  • Respectez son rythme, car si vous insistez trop, elle risque de se fermer et de s’isoler.
  • Lors de vos discussions, positionnez-vous contre la violence.
  • Parlez-lui des ressources qui existent en violence conjugale.
  • Suggérez-lui de nous contacter directement (mentionnez-lui que le fait de contacter une intervenante ne l’engage à rien).

N’oubliez pas que la sécurité de la femme et de ses enfants est primordiale. Soyez donc vigilant : veillez à demeurer neutre avec son conjoint et évitez les commentaires ou les discussions qui pourraient entraîner de lourdes conséquences pour elle.

La personne que vous voulez aider est probablement importante pour vous, alors il ne faut pas vous laisser envahir par cette situation. Ne gardez pas pour vous seul ce poids sur vos épaules, appelez-nous.

Elle semble fermée à parler de son couple

Vous remarquez qu’une personne de votre entourage semble vivre de la violence conjugale et vous voulez lui apporter votre aide. Cependant, à votre connaissance, cette personne ne semble pas associer sa situation à la violence conjugale. Tout d’abord, abordez le sujet avec douceur afin de la toucher, la sensibiliser. Il est donc très important :

  • de vous centrer sur elle : ses émotions, ses besoins, son rythme;
  • si vous avez été témoin d’un événement de violence conjugale, de lui faire part de ce que vous avez ressenti lors de l’incident afin de l’amener à verbaliser ses sentiments;
  • de ne pas forcer les choses et de respecter ses limites. Elle n’est peut-être pas prête à avouer sa situation de violence conjugale;
  • de ne pas juger son conjoint (ou amoureux), car elle pourrait avoir tendance à le défendre ou à protéger son image;
  • de vérifier si elle sent que ses enfants et elle sont en sécurité.

Bien que la personne que vous voulez aider soit importante pour vous, ne vous laissez pas envahir par la situation. Vous pouvez rechercher une personne discrète avec laquelle vous pourrez parler de vos préoccupations ou contactez-nous. La violence conjugale ne doit pas passer sous silence.

Plan du site Plan du site