La victime est une femme immigrante?

Partout dans le monde, les femmes subissent différentes formes de violence : l’avortement du fœtus de sexe féminin, la mutilation génitale au nom des coutumes, le tourisme sexuel, la stérilisation forcée, le meurtre des femmes pour différentes raisons, la violence conjugale, etc.

Au Canada, la violence constitue une violation des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales. Elle brime ainsi les femmes dans leur liberté d’être, d’agir selon leurs désirs et leurs besoins.  C’est donc dire que, peu importe la nationalité d’une femme victime de violence conjugale, il est impératif de ne pas excuser la violence qu’elle subit par la religion, les valeurs et coutumes de son pays d’origine, etc.

Certaines femmes peuvent garder le silence par rapport à leur situation, car :

  • elles ont peur d’être critiquées par leur communauté et même de subir des représailles;
  • elles ont appris que la violence physique est une forme de discipline familiale;
  • elles craignent de renforcer les préjugés déjà existants envers leur communauté;
  • elles croient que la violence conjugale est normale dans les couples canadiens;
  • elles ont peur du racisme;
  • elles vivent la barrière de la langue;
  • elles manquent d’informations et ne connaissent pas les ressources qui peuvent les aider;
  • elles ne connaissent pas leurs droits et elles ont peur d’être déportées;
  • elles se méfient de la police et elles ne connaissent pas notre système judiciaire.

Lorsqu’une femme immigrante vit de la violence conjugale, il est important de respecter son rythme et ses valeurs à elle. Les femmes immigrantes victimes de violence conjugale sont très vulnérables, car sans leur famille et leur communauté, elles risquent de vivre un grand isolement. Prendre seule une décision aussi importante que celle de laisser leur conjoint devient donc pour ces femmes une réflexion très exigeante.

* Les intervenantes de la Maison De Connivence peuvent vous aider à soutenir une victime de violence conjugale. Contactez-nous en tout temps par téléphone : 819 379-1011 ou écrivez-nous à notre adresse courriel : venirenaide@deconnivence.ca.

Plan du site Plan du site