Un cercle vicieux

Le cycle de la violence est un outil qui aide à mieux comprendre le cercle vicieux de la violence dans les relations amoureuses et à saisir ses impacts sur les jeunes femmes qui la subissent. Il permet de reconnaître les conséquences d’une situation de contrôle injustement exercé.

1 cycle en 4 phases 

Cycle de la violence

Tension; Agression; Justification; Rémission : 4 phases qui représentent la progression de la violence du copain ou de l’amoureux et qui produisent des effets spécifiques sur l’état psychologique de la fille : Anxiété; Sentiment d’outrage; Rationalisation; Espoir. Chaque phase est illustrée par des exemples concrets pour en faciliter la compréhension.

La violence : 1 roue qui tourne

La forme circulaire du schéma indique la répétition, une notion essentielle pour identifier la violence dans les relations amoureuses. La spirale derrière les phases suggère quant à elle le mouvement, la roue qui tourne sans cesse, accélérant sa vitesse. Puis, l’indicateur de temps situé au centre du cycle attire l’attention sur le lien entre la roue qui tourne et le temps qui passe.

 Qu’est-ce que ça signifie? Que les phases de la violence se succèdent sans cesse tout au long des mois et des années à un rythme variable. Cela fait vivre à la femme une suite d’émotions et même de traumatismes qui entraînent de plus en plus de confusion. Avec le temps, elle ressent de façon plus intense les effets de la violence : sentiment d’incompétence et d’impuissance, angoisse, peur, honte, humiliation, dépression…

1 outil pratique

Lorsque nous interprétons le cycle de la violence avec une personne qui nous consulte, nous sommes en mesure de remonter jusqu’au début de sa relation amoureuse, afin d’identifier les premiers signes de violence. La fille réussit alors à comprendre comment la violence s’est installée, comment elle s’est modifiée et à quel point tout ce vécu produit des effets nocifs sur sa vie.

Plan du site Plan du site