• « Je suis arrivée à la Maison de Connivence en colère dans la tempête de neige. Vous m'avez accueillie avec respect. Maintenant, c'est le printemps, la vie se réveille tout comme moi. Je me sens vivante et c'Est une nouvelle vie. J'ai appris de vous... Merci milles fois ! »Marie-Claude

Violence conjugale ou chicane de couple?

Dans chaque couple, il y a un jour ou l’autre des conflits et des disputes. Cela fait partie de la vie à deux. Lorsque ces chicanes deviennent plus fréquentes ou importantes, on peut se demander : comment différencier une chicane de couple de la violence conjugale?

Chicane de couple 

La chicane de couple arrive lorsque 2 partenaires ne partagent pas la même opinion sur un sujet. Chaque conjoint tente de convaincre l’autre par des arguments. Le but : persuader l’autre qu’on a raison en lui expliquant notre opinion. Dans une telle situation, il n’y a pas de domination, même s’il peut y avoir de la colère. La relation est égalitaire parce que chacun est libre de défendre son point de vue, sans avoir peur de la réaction de l’autre.

Par exemple : Une femme revient plus tard de son travail, car elle est allée magasiner. Elle s’est acheté des vêtements, ce qui, selon Monsieur, n’était pas nécessaire, car il trouve que sa garde-robe est suffisamment garnie. Il exprime son mécontentement et ses arguments tournent autour du fait qu’ils devaient économiser pour l’achat d’une nouvelle auto et que ces vêtements n’étaient pas essentiels. Madame réplique qu’elle a le droit d’acheter des vêtements. Elle ne croit pas que l’achat d’une nouvelle auto soit si urgent. Chacun fait valoir son point de vue, un peu frustré de n’avoir pas réussi à convaincre l’autre, mais sans réelle tension. Après quelques minutes, ils décident de parler d’autre chose.

La violence conjugale 

La violence conjugale, c’est quand le conjoint choisit volontairement des moyens pour avoir le pouvoir sur sa partenaire, pour la dominer. Son but est de la soumettre à sa volonté et non simplement l’amener à partager son opinion. La relation n'est pas égalitaire, puisque la femme n’est pas libre de réagir ou de penser comme elle veut. Voir une définition de la violence conjugale et ses différentes formes.

Par exemple : Une femme revient plus tard de son travail, car elle est allée magasiner. Rapidement, Monsieur demande la raison de son retard et la questionne sur ses achats. Elle lui montre une veste. Monsieur la critique rapidement disant qu’elle en a déjà une, que ce n’était pas utile, qu’elle gaspille l’argent qui devrait servir à l’achat d’une nouvelle auto. Madame ressent rapidement qu’il est tendu, ce qui la rend inquiète. Elle tente de le calmer en lui disant qu’elle n’était pas chère, que son ancienne veste est vraiment défraîchie et qu’elle en a besoin à son travail. Elle ajoute qu’elle est de couleur neutre, ce qui lui permettra de la mettre souvent puisqu’il fait frais au travail. Les arguments de Madame semblent l’irriter encore plus et sa colère augmente. Il lui demande alors pourquoi elle doit se pomponner ainsi pour aller travailler. Madame préfère ne rien dire et elle change rapidement de pièce, espérant que sa colère se calmera. Elle pense même à retourner sa veste au magasin.

Plan du site Plan du site