• « Il y a 17 ans aujourd'hui,j'arrivais chez vous vraiment à la sauvette . Je dirais même plus que ça ...vraiment en fuite ,dans la peur .Merci à mes enfants qui m'ont donné cette belle opportunité . Je n'étais plus rien .Grâce à vous autres ,j'ai remonté la pente et aujourd'hui je suis très fière de tout ce que j'ai accompli et que je continue toujours à bien vivre ma vie dans la paix ,ce que je n'avais pas connue en 36 ans de mariage . Je pense à vous autres continuellement pour tout le bon tr »Une femme libérée

Historique

1985

Un groupe de femmes issues de différents milieux constate les besoins grandissants des femmes victimes de violence conjugale à Trois-Rivières. Plutôt que d’espérer que les choses changent par miracle, elles décident d’agir pour remédier au manque de ressources : elles fondent la Maison De Connivence.

L’organisme sans but lucratif s’installe dans un petit local permettant de répondre aux demandes d'aide par téléphone des femmes victimes de violence conjugale. En même temps, il pose des gestes concrets pour sensibiliser la population à la violence conjugale : manifestations, conférences, etc.

Quelques mois plus tard, la Maison De Connivence déménage dans une maison située à Cap-de-la-Madeleine, ce qui lui permet d’offrir des services d'accueil, d'hébergement et d’intervention auprès des femmes et des enfants.

1986

La Maison De Connivence devient membre du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale. Cela lui permet d’accélérer son développement grâce à l’expérience de nombreuses maisons réparties aux 4 coins du Québec, entre autres dans le domaine de l’intervention jeunesse.

1990

La Maison De Connivence emménage dans une maison plus grande à Trois-Rivières et qui répond mieux aux besoins des femmes et des enfants hébergés. Elle élargit aussi l’éventail de ses services en commençant à offrir des services de soutien externes.

2010

La Maison De Connivence a hébergé 107 femmes avec ou sans enfant et a apporté un soutien personnalisé à 79 autres femmes, sans compter l’aide téléphonique. De plus, elle a sensibilisé la population aux ravages de la violence conjugale en organisant diverses activités ou en y participant, rejoignant ainsi plus de 10 000 personnes.

2015

La Maison De Connivence a hébergé 79 femmes et 61 enfants et a apporté un soutien externe à 82 autres femmes. il y a eu plus de 1093 consultations téléphonique pour l'année 2014-2015. 

Et ça continue…

Plan du site Plan du site